CLEMI

Retrouvez nous sur :

Communiquer pour être lu

Une fois le journal imprimé, le travail continue : comment faire pour qu’il soit lu ?

Communiquer autour du journal

Tout d’abord, il est important que le journal soit connu dans votre établissement ; d’où l’importance d’un titre accrocheur et facile à retenir.

Annoncer la sortie : il faut créer une attente chez le lecteur. N’hésitez pas à éveiller sa curiosité par un compte à rebours, une annonce du contenu du journal pour que le jour de sortie soit un véritable événement attendu par tous. Quels moyens utiliser ? Affiches, tracts mais aussi le site internet de l’établissement s’il existe, l’ENT, un groupe dédié dans les réseaux sociaux ; à vous de vous adapter à vos lecteurs et de leur donner envie de lire votre journal.

Les lieux : si vous avez la chance d’avoir un local, signalez-le ! Une affiche, des unes d’anciens numéros sur la porte, de la signalisation, vous permettent d’avoir une existence physique. Si, ce n’est pas le cas, le CDI peut éventuellement vous consacrer un espace dédié, au moins pour l’affichage et l’archivage.

Les lieux de diffusion ont aussi leur importance : où les lecteurs peuvent-ils trouver le journal fraichement paru? Où relire les anciens numéros ? Documentaliste, CPE, enseignants, surveillants sont des relais indispensables pour la diffusion du journal, n’hésitez pas à les solliciter. Du côté des élèves, pensez aussi aux délégués de classe et, dans les lycées, aux élus CVL.

Communiquer avec ses lecteurs

Une  fois le journal paru et diffusé, interrogez-vous sur sa réception : les lecteurs l’ont-ils apprécié ? Quels articles ont-ils remporté le plus de succès ? Que faudrait-il améliorer dans un prochain numéro ?

Pour connaître vos lecteurs, rien ne remplace le contact direct : allez dans la cour, à la cantine avec un exemplaire et posez des questions. Avoir des réactions « à chaud » est toujours instructif.

Il faut aussi donner à vos lecteurs la possibilité de vous contacter, de participer, de s’exprimer, que cela soit via une boite aux lettres dans le couloir, une adresse e-mail ou un site. Cela fonctionnera d’autant plus si les lecteurs sont sollicités : organisez des jeux, des sondages, des concours, ouvrez vos colonnes à des parutions ponctuelles comme des billets d’humeurs, des poèmes, des courriers.