CLEMI

Retrouvez nous sur :

Mettre en page son journal

Observez de quelles manières la presse professionnelle met en scène l’information et inspirez-vous de son savoir-faire… sans vous départir de votre originalité de journal de jeunes.

Inspirez-vous de vos lectures

Ouvrez les journaux et les magazines !

Ils sont bien différents les uns des autres. Leur format, leur style, leurs titres ou leurs photos : tout diffère. Chaque titre a une personnalité, une unité de ton et une cohérence qui lui sont propres.

Voyez ce titre, à la une. Mesurez son étendue et sa portée. Regardez ici la place que tiennent les photos. Tiens ! là, il n’y en a aucune. Appréciez la fantaisie de cette mise en page. Et l’austérité de celle-ci, brrrr ! Suivez la rubrique gastronomique, au fil des jours (aucun risque de grossir). Souriez à la lecture de ce surtitre, tout plein d’humour.

Evaluez la surface de pub. C’est le nerf de la guerre. Vous le savez bien.

Examinez « à la loupe » les bons ou les mauvais caractères. Offrez-vous une brochette de brèves le long de ce gros article qui vous fait peur. Cherchez comment l’information, au bout du compte, est « habillée ». Dénombrez les colonnes, les lignes, les mots, les signes... Démontez tout. Et amusez-vous à remonter la une vous-mêmes. Vous verrez bien. Vous y voyez plus clair, beaucoup plus clair, jetez-vous à l’eau : le prochain journal, c’est le vôtre!

Travaillez votre maquette

Mettre en page, c’est faire respirer votre journal. La page est une image (par forcément sage), et votre mise en page, belle et attrayante, incitera le lecteur à plonger, sans hésiter, dans le vif du sujet : l’information.

La mise en page tient à la fois de l’art et de la technique. Elle doit allier trois qualités de base :

La lisibilité :

  • ne pas entasser le maximum de choses dans le minimum de place;
  • faire attention à l’espace vide autour du texte (les blancs) on « aère »...;
  • éviter une trop grande masse de texte d’un bloc;
  • couper le texte par des intertitres, des alinéas...;
  • hiérarchiser l’information et placer les articles, selon l’importance qu’on leur accorde, dans la page et dans le journal;
  • ne pas jongler avec les polices de caractères (monotonie ou trop grande diversité).

L’équilibre :

  •  éviter la juxtaposition gratuite des textes à l’intérieur d’une même page;
  • adapter le titre à l’article qu’il introduit (grosseur, genre...);
  • choisir avec soin l’emplacement d’une photo, d’une illustration (sans les multiplier...);
  • éviter les symétries faciles (horizontales, verticales...);
  • harmoniser la force de corps (grosseur du caractère) et la justification (largeur de la colonne)

L’unité :

  •  organiser l’ensemble d’une page, comme l’ensemble du journal, pour avoir un tout ordonné et cohérent;
  • choisir d’utiliser le même « ton », le même style, dans la présentation, le titrage...)
  • Le tout doit être un juste équilibre entre visuel et rédactionnel.

Illustrez votre journal dans le respect des droits !

Illustrer son journal dans le respect des droits (PDF, 4 p., à télécharger),  vous initie au droit d’auteur et au droit à l’image d’une façon claire et pratique : que sont les droits d’auteur et le droit à l’image ? Comment les mettre en oeuvre dans son journal scolaire ou lycéen ? Toute l’équipe est concernée par ces questions, du rédacteur en chef au maquettiste en passant par l’iconographe.