CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

Créer une webTV

Comme la webradio, la webTV est un bon outil de construction des compétences d’éducation aux médias et à l’information et de citoyenneté en lien avec les compétences disciplinaires. Les points communs entre ces deux médias sont la démarche d’apprentissage collaborative et le travail sur les modes d’expression. La différence réside en ce que la webTV implique de pratiquer l’audio et la vidéo (le décor, la lumière, le cadrage, etc.). En cela, les notions techniques à maîtriser sont plus complexes.

LES SCÉNARIOS D’USAGE PÉDAGOGIQUE DE LA WEBTV

À l’instar des scénarios d’usage de la webradio, il est possible de décliner l’usage de la webTV en classe suivant trois scénarios, d’une complexité croissante :

1.  Réaliser une vidéo en un plan (type youtubeur) permet à l’élève de s’impliquer pleinement dans l’écriture du scénario de la vidéo (recherche d’informations, utilisation des spécificités de l’écriture journalistique, être capable de s’exprimer à l’oral de façon expressive) et de découvrir les techniques de base de prise de vue et de son. Il n’a pas besoin de maîtriser l’ensemble des techniques audiovisuelles (pas ou très peu de montage).  Pour cela, on peut utiliser une caméra ou un téléphone, couplé avec un micro extérieur, un pied (avec support) et une source lumineuse.

2.  Réaliser un reportage permet à l’élève de comprendre le rôle du montage (éditorialisation, choix d’un angle...) et de maîtriser les techniques associées : habillage sonore (voix off, musique, bruit d’accompagnement…) et visuel (titrage, incrustation...). Pour cela, on peut utiliser un logiciel de montage vidéo comme iMovie (ou une application comme Adobe Clip).

3.  Réaliser un journal TV permet à une classe (en utilisant la pédagogie de projet) de s’immerger dans la structuration d’un studio avec la réalisation des décors, le placement de l’éclairage, la définition du rôle de chacun, le déroulé de l’émission et de comprendre l’importance du rôle de la régie audiovisuelle (passage des reportages, insertion des incrustations, des titres en direct). Pour cela, il sera nécessaire d’avoir un studio de webTV composé de caméras traditionnelles (solution blackMagic par exemple) ou de tablettes (application Touchcast studio par exemple).

LES INDISPENSABLES

Le pied permet de faire des plans fixes de qualité. Si l’on fait plusieurs prises, inutile de régler plusieurs fois le cadrage et la mise au point. Si toutes les prises sont réalisées avec les mêmes réglages, on peut plus facilement les mélanger au montage. 

L’éclairage permet d’améliorer fortement la qualité de l’image et de mettre en valeur le sujet (visage, corps, objet etc...). Pour simplifier les manipulations, mieux vaut utiliser des projecteurs à LED conçus pour la photo. 

Le micro extérieur permet d’améliorer la captation audio, l’élément le plus important en vidéo. –  Le micro sur perche permet de s’approcher au plus près de la source sonore sans entrer dans le champ de la caméra. –  Le micro cravate discret permet d’assurer une captation régulière de la voix. Il est fixé sur les vêtements et reste donc à la même distance de la source sonore et toujours tourné vers la bouche. –  Le micro main a les qualités de ses défauts: il n’est pas discret mais sa sensibilité directive est recommandée dans les milieux bruyants. 

Le fond vert permet de réaliser les incrustations. Pour atténuer les ombres portées, il est nécessaire de l’éclairer.

Sylvain Joseph, formateur CLEMI