CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

Des statistiques dans les médias

  • Fiche pédagogique, parue dans le dossier de la Semaine de la presse 2014
Les médias publient presque sans cesse des informations chiffrées et infographies de toutes sortes. Les sondages y sont omniprésents et deviennent des outils de communication ; la publicité «joue » avec les pourcentages… La Semaine de la presse est une occasion de découvrir avec nos élèves des exemples concrets d’utilisation des notions de statistiques enseignées en mathématiques.

OBJECTIFS

Utiliser des tableaux et graphiques parus dans la presse pour mettre en œuvre le programme de statistiques.

Comparer les présentations utilisées (tableau, graphique, courbe, infographie plus complexe).

Exercer un regard critique sur l’utilisation des sondages, des résultats d’enquêtes.

 

MATÉRIEL

Des journaux et magazines reçus lors de la Semaine de la presse. Des ordinateurs connectés à Internet. Un vidéoprojecteur  (facultatif).

 

RESSOURCES

L’institut de sondage Harris publie ses enquêtes complètes.

 www.harrisinteractive.fr/news/SondagesPublies.asp

L’IFOP, premier institut de sondage d’opinion créé en France, propose des analyses de ses sondages. Une rubrique « IFOP Collectors » revient sur des sondages anciens (« L’opinion des Français

en 1939 », « Les catholiques à la veille de Vatican II »…) et intéressera les professeurs d’histoire.

www.ifop.com

DÉROULEMENT

 

À partir du kiosque

Exploiter par petits groupes au CDI un échantillon de journaux et magazines (il peut être intéressant de les répartir par « thèmes » ou catégories : quotidiens, gratuits, presse féminine, magazines d’information…). Les élèves devront choisir deux ou trois articles contenant des « données statistiques » que l’auteur aura mises en avant afin d’illustrer l’article, à moins qu’elles n’en soient le sujet.

Noter dans un tableau fourni par l’enseignant : le titre du média, le type de presse, le titre et le sujet de l’article, la nature des informations récoltées (données chiffrées partielles, étude complète, opinion…), la source, la date, éventuellement la taille de l’échantillon lorsqu’il s’agit d’un sondage.

Expliquer en quelques phrases : est-ce que l’information fournie par les données statistiques est claire ? Est-ce qu’elle complète l’article ? Est-elle indispensable ? Quel message retient-on de cet article ?

Sur Internet

Repérer d’autres données statistiques sur les sites d’information. Les graphiques ou tableaux sont-ils aussi fréquents que dans la presse écrite ? Pourquoi ? Distinguer les avantages d’une infographie (1) sur Internet (interactivité, grossissement de l’écran, liens avec d’autres articles ou vers l’étude complète…).

Présenter un des articles aux autres groupes en expliquant le contenu. L’enseignant pourra sélectionner les documents les plus « exploitables » par rapport aux programmes et objectifs de chaque niveau.

Débattre de l’utilisation pertinente ou non de ces chiffres pour le lecteur « moyen » : peut-il comprendre l’information sans maîtriser les techniques de calcul et de représentation graphique ? Pourquoi tel chiffre est-il mis en avant ? Les informations données sont-elles complètes ? Pourquoi un seul nombre suffit-il parfois à faire passer une information ?

Débusquer des anomalies (fréquentes) dans les infographies (proportionnalité non respectée dans les graphiques, totaux différents de 100 %…) ou des chiffres trompeurs (dans la publicité notamment). Opposer, à propos d’une même information chiffrée, des formulations qui, employées par les journalistes pour la commenter, en masquent le sens objectif : par exemple « Le déficit se creuse à nouveau de 2 % », « Le déficit n’accuse un creusement que de 2 % », « Stabilisation du déficit après cinq ans de creusement »… Après examen des données statistiques, quelle proposition les élèves peuvent-ils faire de manière à ce que l’information apparaisse la plus objective possible ?

En quoi certains sondages sont-ils discutables ? (Question posée floue ou convenue, échantillon minuscule, votes par internet…) C’est l’occasion de donner des éléments sur les instituts de sondage, la méthode des quotas, la dimension économique du marché des sondages…

 

Sur Internet

Repérer d’autres données statistiques sur les sites d’information. Les graphiques ou tableaux sont-ils aussi fréquents que dans la presse écrite ? Pourquoi ? Distinguer les avantages d’une infographie (1) sur Internet (interactivité, grossissement de l’écran, liens avec d’autres articles ou vers l’étude complète…).

Présenter un des articles aux autres groupes en expliquant le contenu. L’enseignant pourra sélectionner les documents les plus « exploitables » par rapport aux programmes et objectifs de chaque niveau.

Débattre de l’utilisation pertinente ou non de ces chiffres pour le lecteur « moyen » : peut-il comprendre l’information sans maîtriser les techniques de calcul et de représentation graphique ? Pourquoi tel chiffre est-il mis en avant ? Les informations données sont-elles complètes ? Pourquoi un seul nombre suffit-il parfois à faire passer une information ?

Débusquer des anomalies (fréquentes) dans les infographies (proportionnalité non respectée dans les graphiques, totaux différents de 100 %…) ou des chiffres trompeurs (dans la publicité notamment). Opposer, à propos d’une même information chiffrée, des formulations qui, employées par les journalistes pour la commenter, en masquent le sens objectif : par exemple « Le déficit se creuse à nouveau de 2 % », « Le déficit n’accuse un creusement que de 2 % », « Stabilisation du déficit après cinq ans de creusement »… Après examen des données statistiques, quelle proposition les élèves peuvent-ils faire de manière à ce que l’information apparaisse la plus objective possible ?

En quoi certains sondages sont-ils discutables ? (Question posée floue ou convenue, échantillon minuscule, votes par internet…) C’est l’occasion de donner des éléments sur les instituts de sondage, la méthode des quotas, la dimension économique du marché des sondages…

 

PROLONGEMENT

Utiliser des enquêtes réalisées et publiées en ligne par les instituts de sondage ; il est alors possible de connaître précisément la méthodologie de l’enquête. La comparaison entre la question exacte posée et la manière de présenter les résultats dans la presse est souvent intéressante. La taille de l’échantillon est également un élément fondamental de l’étude. Ce point pourra être développé au lycée.

 

(1) Il est ici question d’infographie dans le sens « graphique d’information » qui correspond au terme original anglo-saxon infographic.

Damien Cambay, coordonnateur CLEMI de l’académie d’Amiens

LE CONSEIL DU CLEMI

Réaliser une enquête « sur le terrain » ou un sondage par les élèves, de sa conception à la présentation des résultats, se révèle un exercice intéressant qui peut être proposé à partir de la 5e. C’est l’occasion d’un travail pluridisciplinaire, par exemple en 3e en option Découverte professionnelle (DP3). Un sondage réalisé dans le cadre du Parcours de découverte des métiers et des formations, sur des filières ou métiers peu connus, par exemple, est un exercice enrichissant qui peut avoir sa place dans un média scolaire.