CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

L'usage du son à la radio

  • Fiche pédagogique, parue dans le dossier de la Semaine de la presse 2015
À la radio, le son a plusieurs fonctions. Il définit l'identité de la station à travers ses jingles et ses virgules sonores. Il enrichit le reportage par des ambiances sonores. Il faut bien compenser le manque d'images à la radio : donner à l'imaginaire de quoi voir tout en écoutant. Avant de se lancer dans la production sonore, l'élève a besoin de repères. Une écoute active, puis une analyse des différents sons lui permettront de constituer son propre bagage sonore.

OBJECTIFS

  • Placer l'élève dans une écoute active.
  • Prendre en considération les fonctions du son à la radio.
  • Créer son propre univers sonore.

RESSOURCES

La rubrique Créer une webRadio sur le site du CLEMI.

DÉROULEMENT

Écouter : l'immersion sonore

Choisir une musique, une ambiance sonore (par exemple, enregistrer les sons dans l'établissement avant la séquence : cantine, couloir, sonnerie, élèves entrant dans la classe...) et la faire écouter à la classe. Autre possibilité : les débuts des reportages d'ArteRadio sont une mine de trésors. Voir également la liste de sites de « Banques de sons et musiques libres de droits » sur le site du CLEMI (lien dans « Ressources », puis onglet « Références »).
Aider les élèves à se représenter les sons qu'ils écoutent sous la forme d'images. L'élève décrit à partir de mots, d'adjectifs, ce à quoi la musique, le bruitage lui fait penser (orientations possibles : rythme, niveau sonore, voix.). Dans un second temps, les interroger sur ce qu'ils ressentent après l'écoute (sons métalliques, stimulant, apaisant, triste, joyeux).

Analyser : les sons à la radio

Des radios, il y en a pour tous les goûts. À tel point qu'elles se sont spécialisées, selon leur public cible. Les génériques, les jingles, les virgules sonores ne sont pas créées au hasard mais s'accordent au goût du public et au type d'information que l'on va entendre.
Pour en faire prendre conscience aux élèves, un test simple consiste à leur demander ce qu'ils écoutent et ce qu'écoutent les parents, les frères et sœurs. Dans un premier temps, classer avec les élèves toutes les catégories de personnes qui écoutent la radio (par exemple : les radios jeunes se distinguent en fonction des âges et des goûts musicaux ciblés). On peut également lister tout ce qu'on entend à la radio (musique, actualité, météo, publicité, petits sons - jingles -, appels d'auditeurs.).
Faire entendre à la classe une série de jingles provenant de radios publiques et privées (les élèves y reconnaîtront les radios écoutées par la famille),
de radios locales (les élèves connaissent bien leurs radios de proximité), de radios en milieu scolaire (consulter la carte des productions des élèves sur le site du CLEMI) et d'émissions pour les élèves (quelques émissions adaptées pour la classe). En général, certaines stations rajoutent leur nom dans le jingle, cela peut aider à identifier le public cible. Les radios musicales pour les jeunes sont facilement identifiables par leur aspect dynamique (sons ultra sophistiqués, électroniques). Les radios d'information en continu offrent des jingles propres, un peu graves : le traitement de l'actualité est sérieux (comme les génériques du journal d'information, auxquels on pourra les comparer). Faire le même exercice en s'appuyant sur différents types d'émissions reconnaissables par leur générique (une émission musicale n'a pas la même tonalité qu'une émission scientifique ou littéraire).
Faire exprimer les élèves sur cette analyse en réutilisant les adjectifs de la phase d'écoute.

Produire : créer mon identité sonore

C'est au tour des élèves, voire de la classe, de créer un environnement sonore. Quel que soit le matériel à disposition, toute création sonore est possible : depuis les matériaux qui composent la classe et son environnement proche (un stylo raclant le radiateur, une main sur une table d'écolier, le grincement de la porte) jusqu'à la captation, le téléchargement de sons libres de droits et le montage sonore. Une classe de trente élèves peut se transformer en orchestre musical posté à un coin de la classe et jouant en direct le futur jingle !
Créer un jingle de quelques secondes à peine pour annoncer un propos, un texte lu par un élève ou un premier enregistrement en vue d'une première émission de radio. Les moyens d'enregistrement sont nombreux aujourd'hui : smartphone, enregistreur numérique, ordinateur. La réécoute en classe permettra d'évaluer l'adéquation entre le jingle utilisé, les propos racontés, les sons choisis.

LE CONSEIL DU CLEMI

Sur Internet, le son a tendance à être trop compressé (sur YouTube ou Dailymotion, par exemple). L'écoute sur des enceintes d'ordinateur ou des casques de piètre qualité accentue cette déperdition. Travailler autour du son, c'est offrir à sa classe les moyens d'une bonne qualité d'écoute (de bonnes enceintes, notamment), afin de permettre une meilleure redécouverte d'une musique, d'une émission, d'une voix.

Voir aussi : Créer une webRadio