CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

Qu'est-ce que la datavisualisation ?

  • Fiche pédagogique, parue dans le dossier de la Semaine de la presse 2014
La mise en forme visuelle de données chiffrées (la datavisualisation) est un des grands paris du journalisme de demain. Dès l’école, on peut sensibiliser les élèves à cette forme de représentation de l’information.

DÉROULEMENT

Cet exercice peut s’accomplir bien que les élèves concernés n’aient pas encore abordé les notions de fractions et de pourcentages.

Découverte

 

Expliquer la démarche en partant de l’observation d’une infographie dans la presse. On pourra aussi s’appuyer sur l’exemple de la représentation des chiffres clés de l’Éducation nationale avec ses histogrammes, ses pictogrammes et ses couleurs (www.education.gouv.fr/cid195/les-chiffres-cles.html). À l’aide de questions simples (« pourquoi la barre verte des écoles est-elle plus longue que celle des collèges ? », « Que représente le pictogramme bleu pour la dépense par élève et par an, et pourquoi ? »…), on les amènera à découvrir l’importance de mettre des informations nombreuses et ardues sous une forme plus ef?cace et plus agréable pour le lecteur. C’est le principe de la datavisualisation.

 

Enquête

Les élèves effectueront une enquête sur la présence des médias chez eux. Un premier thème au choix sera dé?ni, qui devra faire appel au comptage : combien de téléviseurs, de journaux, d’ordinateurs, de tablettes y a-t-il chez moi ? Pour répondre, l’élève construit son information personnelle en coloriant le nombre de cases correspondantes d’une grille tracée sur le modèle propose ci-dessous, et en superposant le même nombre de briques d’une même couleur devant lui.

Téléviseurs

 

 

 

 

 

 

 

Journaux

 

 

 

 

 

 

 

Ordinateurs

 

 

 

 

 

 

 

Tablettes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par groupes de quatre, les élèves regrouperont leurs informations en juxtaposant les briques de couleurs et en comparant leurs feuilles. Des questions simples permettront de comparer les foyers.

Attirer l’attention sur le fait que les barres de briques sont comparables aux histogrammes déjà observés en début de séquence.

 

 

Croisement des données

Un autre exercice consistera à croiser des données provenant des quatre élèves de chaque groupe. Sur une feuille, chaque élève inscrira sur un schéma son nom dans une zone correspondant à sa possession d’un support médiatique (ceux qui possèdent les trois se notant donc au centre du schéma).

 

 

Visualisation

Ces informations demandent à être « apprêtées » pour qu’un lecteur les voie avec plaisir et du premier coup d’œil. Les élèves imagineront alors les formules les plus vivantes pour visualiser ses informations personnelles ou les informations du groupe : utilisation de pictogrammes (dessinés ou trouvés sur Internet) représentant les supports médiatiques, emploi de couleurs selon les médias…

Avec les plus grands, après observation des données ainsi collectées et commentées, des panneaux rassembleront ces essais de datavisualisation et des titres seront envisagés pour exprimer les conclusions des élèves : « Les tablettes nombreuses à la maison ! », « Les journaux sont encore très lus" », « La télévision, média numéro un ! »… La taille des caractères de ces titres, voire leur couleur, sera discutée pour donner plus d’effet auprès du lecteur.

 

LE CONSEIL  DU CLEMI

Si l’on dispose d’ordinateurs à l’école, on poussera l’ambition de cette séquence 

de sensibilisation  à la datavisualisation en employant quelques outils disponibles dans le logiciel Microsoft Word (dans l’onglet « Insertion ») : SmartArt et Graphique permettent d’intégrer des données simples  et de les faire apparaître dans  des formes visuelles agréables à l’œil.