CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

Raconter une histoire avec MyHistro

  • Fiche pédagogique, parue dans le dossier de la Semaine de la presse 2015
Des applications en ligne simples d'emploi se révèlent passionnantes pour mettre en récit une histoire qui se déroule dans le temps et dans l'espace. On peut ainsi créer des reportages multimédia qui, une fois publiés, rendront compte, dans toute leur complexité ou leur singularité, de parcours de vie, de voyages ou du simple déroulement d'une actualité dans un espace limité. Une autre façon de donner à lire et voir un reportage, en somme.

MATÉRIEL

Le matériel courant du parfait petit « reporter » (carnet de notes, appareil photo numérique, voire enregistreur sonore ou vidéo) ; en classe, des ordinateurs connectés, des plans et cartes.

DÉROULEMENT

Enquêter

De nombreux reportages se donnent comme objets des faits qui se déroulent sur une longue durée, ou des événements qui ont lieu en de nombreux endroits, ou encore des phénomènes d'ordre économique, sociologique, etc., qui obligent le reporter qui les couvre à une enquête très éclatée. Quelques exemples :
À la découverte de ma commune (ou de mon quartier) : restituer la vie de mon environnement quotidien sur une journée, grâce à des rencontres avec les commerçants, les figures du quartier... [CM2, Collège]
En voyage scolaire : rendre compte sur un blog (pour les parents, les amis.), dans ses différentes étapes, d'un voyage effectué avec la classe. [Collège]
Les routes de l'immigration : recueillir le témoignage d'un étranger venu en France et reconstituer l'itinéraire qu'il a effectué depuis son pays d'origine. [Lycée]
Rassembler à chaque étape du reportage les différents éléments de l'enquête, mais veiller particulièrement à bien situer sur un plan ou une carte les lieux des informations collectées, et à inscrire celles-ci dans le temps de leur déroulement. Prendre des notes complètes, des photos parlantes ; éventuellement dessiner les personnes et les éléments de leur environnement, ou même les enregistrer (vidéo ou audio).
En classe, lister les différentes étapes de l'histoire que l'on veut raconter. À chacune d'elle devra être associée un titre court, un texte succinct (inférieur à 200 signes), une image (photo ou dessin scanné), une localisation dans l'espace et dans le temps (d'une journée, d'un voyage, d'une année.).

Créer

Créer une « timeline » à l'aide d'une application en ligne qui permet l'inclusion de photographies et de points de géolocalisation (des « maps »). On privilégiera bien sûr la simplicité, la gratuité (beaucoup ne permettent la création que de trois « timelines ») et l'accessibilité (beaucoup de ces logiciels sont en anglais). Signalons MyHistro  dont l'abord est très pratique. Utiliser pour s'y inscrire un compte mail simple et collectif.
Au moment de la création de l'« histoire », vérifier que le titre soit explicite et que la description soit en quelque sorte l'équivalent du chapeau du reportage. Puis créer les différents « événements » de l'histoire en y replaçant les éléments textuels et iconographiques préparés. Localiser chaque « événement » dans l'espace (géolocaliser sur la carte en ligne, en s'appuyant sur la préalable localisation sur papier) et dans le temps (inscrire la date dans le calendrier). Enregistrer l'« histoire ».

Publier

Parcourir l'ensemble du reportage, soit événement par événement dans la « timeline », soit sous la forme d'un diaporama, pour vérifier que les étapes sont dans l'ordre chronologique et que la lecture se fait de manière fluide et cohérente. Notons que MyHistro propose aussi de compléter le texte de chaque « événement » par un texte plus long dans « En savoir plus ».
Afin de publier ce reportage, un code iFrame permet, une fois copié, d'être « importé » dans les pages d'un blog, d'un site ou de Facebook (avec les dimensions personnalisées) et de permettre la lecture du reportage en diaporama.

LE CONSEIL DU CLEMI

Plusieurs « timelines » possibles sur des sites gratuits proposent d'adjoindre éventuellement à chaque étape de l'histoire un podcast sonore ou une vidéo. Il faut alors veiller à enregistrer ceux-ci dans des formats compatibles avec la mise en ligne et à soigner la prise de son ou la prise de vues de manière à rendre l'ensemble multimédia agréable à l'internaute.