CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

Réaliser une interview

  • Fiche conseil, parue dans le dossier de la Semaine de la presse 2014
Dans les médias scolaires, les élèves sont amenés à pratiquer des interviews. C’est pour eux l’occasion de prendre conscience de la responsabilité du journaliste, qui devient dépositaire et comptable de la parole qui lui est confiée. Accompagner les élèves dans cet exercice consiste à leur faire endosser cette démarche éthique, avant, pendant et après l’entretien.

Préparer une interview

Il s’agit toujours d’une rencontre personnelle. Se préparer, c’est se renseigner sur le sujet abordé et la personne contactée ; c’est avoir un projet et des questions, mais c’est aussi se préparer à vivre l’aventure d’une rencontre.

  • Les élèves identifieront ce qu’ils savent déjà de la personne et du sujet, ce qu’ils voudraient savoir de plus, ce qu’ils peuvent découvrir par des recherches documentaires et ce que seul l’entretien pourra révéler.
  • En groupe (comité de rédaction), ils définiront ce qu’ils attendent de l’interlocuteur, ce qu’ils aimeraient entendre, et prépareront quatre ou cinq questions.
  • Amener les élèves à prendre eux-mêmes contact avec leur interlocuteur et à définir avec lui les conditions de l’entretien, sa durée et son objectif. Ce premier entretien téléphonique permettra de préciser les attentes et de dissiper de possibles malentendus.
  • Avec les élèves, préparer les lieux et s’assurer des conditions matérielles : pas de porte qui s’ouvre, pas de téléphone qui sonne. En cas d’interview réalisée à l’extérieur de l’établissement, prendre la précaution d’effectuer un rapide repérage préalable, de manière à s’assurer qu’il y a le moins de nuisances sonores possible, surtout si l’entretien fait l’objet d’un podcast sonore ou vidéo. Demander à l’invité son accord avant d’installer une caméra ou un enregistreur sonore. Si l’enregistrement sonore et/ou vidéo de l’entretien est destiné à être publié sur un support numérique ou en ligne, veiller à obtenir à l’avance de l’intéressé l’autorisation de captation et même, s’il s’agit d’une personne mineure, d’un accord écrit de ses parents.
  • Choisissez la petite équipe qui mènera l’interview, deux ou trois élèves, pas plus. Les élèves détermineront l’ordre des questions, leur rôle : questions, observation, prise de notes ou vérification des outils enregistreurs. Les autres élèves pourront être spectateurs, avec l’accord de l’intéressé. À la fin de l’entretien, ils pourront eux-mêmes poser deux ou trois questions.
  • Ne pas oublier de remercier l’invité au terme de la rencontre !

 

Pendant l’entretien

Prendre conscience que les questions prévues ne sont pas exclusives : elles sont un cadre nécessaire mais ne dispensent pas de rester attentif à ce qui peut advenir. Rappeler aux élèves de suivre les conseils ci-dessous pendant l’entretien.

  • Accueillir l’invité, lui présenter l’équipe et créer une atmosphère détendue et motivée, avant de lancer les questions. Vivre sa conversation au lieu de donner à son invité l’impression qu’il répond à un questionnaire.
  • Commencer par une question personnelle et valorisante. Poser des questions ouvertes qui recherchent  un témoignage intime sur la vocation, le retentissement, les projets…
  • Être attentif aux réponses. Savoir poser une question de relance pour solliciter une précision ou saisir une confidence. Si la réponse anticipe sur la question suivante, éviter de la poser.
  • Prendre des notes n’est pas subir une dictée. Il ne s’agit pas de tout noter, mais de saisir l’idée, la formule, les mots-clés et les chiffres. Observer le comportement de l’invité, ses gestes et expressions, ses attitudes, sa voix, ses réactions aux questions. Ce sont là autant d’éléments qui pourraient être utiles lors de la rédaction d’un article rendant compte de la rencontre avec la personne, au sein duquel seraient inclus les éléments de l’entretien.
  • Au terme de l’entretien, ne pas oublier de remercier l’invité et lui proposer de lui faire lire l’article avant de le publier.

Transcrire, réécrire et mettre en scène

En comité de rédaction, il s’agit de reconstituer les réponses et retrouver le climat de l’entretien. Il ne s’agit pas de tout retranscrire, mais avec la prise de notes, de sons, d’images, de disposer d’un outil de vérification.

  • Les élèves transcriront les propos entendus en  conservant au texte son naturel et son identité : l’interlocuteur a certainement des mots ou des expressions bien à lui, les reprendre. Supprimer les imperfections trop visibles de l’oral. S’assurer de la fidélité aux propos tenus, même en cas de désaccord avec les idées exprimées.
  • Vérifier les données informatives (dates, chiffres), expliquer les mots difficiles, techniques ou scientifiques. Mettre par exemple une explication brève entre crochets, dans une note en fin d’article ou réserver un petit encadré technique.
  • Rédiger l’interview ne signifie pas nécessairement aligner une série de questions et de réponses. Les élèves peuvent utiliser une forme plus narrative, mais la rédaction est plus difficile : attention à ne pas modifier le sens des paroles en les reformulant ou les résumant. Commencer alors par un paragraphe introductif qui met en scène le cadre et les conditions de l’entretien. Alterner les passages au style direct et au style indirect.
  • Mettre en scène l’entretien, c’est pratiquer un peu comme au théâtre : faire voir les gestes, faire entendre la voix. Ces indications fonctionnent comme les didascalies du texte théâtral. Si les élèves ont beaucoup de matière, décider d’associer l’interview à un second article, par exemple un portrait de l’invité.
  • Associer si possible le texte à une photo de l’invité, parmi celles qu’un élève aura pris soin de prendre pendant ou après l’entretien. Choisir une photo vivante plutôt qu’une photo d’identité.
  • Titrer sur le temps fort et le mot-clé. Le sous-titre et le chapeau diront les circonstances et le cadre.
  • Envoyer le texte à l’invité et tenir compte de ses remarques. Ne pas oublier de lui envoyer un exemplaire du journal publié.
  • Envisager un moment au cours duquel sera discuté avec la classe la manière dont les choses se sont déroulées : ce qui a été réussi, ce qui a fait l’objet de difficultés, ce qui a raté.


D’après Roland Camboulivès, formateur CLEMI de l’académie d’Aix-Marseille

 

Des exemples d’interviews menées par des élèves

Chaque année, le CLEMI publie des extraits des journaux scolaires et lycéens reçus au dépôt pédagogique. Les articles et les dessins sélectionnés reflètent les thèmes de prédilection des journalistes juniors. On y trouvera de nombreux exemples d’articles écrits par les écoliers, les collégiens et les lycéens, et notamment des interviews.

Le conseil du CLEMI

La pratique de l’entretien et les contraintes formelles de la rédaction conduisent à se poser des questions sur la responsabilité et l’intention du journaliste et sur l’honnêteté de sa démarche. Que veut-on faire dire à son interlocuteur ? On peut aussi s’interroger sur l’exigence d’objectivité et étudier comment il est possible de restituer des propos même si on les partage pas. Faire entendre une voix différente est possible. Il suffit de le faire à part et clairement au lieu de s’emparer du texte ou de le tronquer

Éditer

Éditer un enregistrement audio, c’est couper les passages superflus après un choix éditorial, égaliser le niveau sonore, supprimer les bruits  de fond. On peut aussi mélanger des pistes (insérer un jingle d’ouverture et de fermeture, ou un fond musical, en respectant  les droits d’auteur).

Produire 

Avant la production finale, il est bon de conserver le projet original afin de pouvoir revenir à la phase d’édition si nécessaire. On peut ensuite enregistrer le fichier au format de production, puis au format de diffusion, et l’intégrer sur le site du journal.

Intégrer 

L’intégration du fichier  va dépendre du format  du site lui-même. Il faudra de toute façon insérer du code HTML dans votre page web.