CLEMI

Retrouvez nous sur :
  • Imprimer

Séries télé, un phénomène culturel et médiatique

  • Fiche pédagogique, parue dans le dossier de la Semaine de la presse 2016
Les séries télé sont devenues un phénomène culturel planétaire. Elles contribuent au succès d'audience, d'image et d'identité des chaînes de télévision et leur donnent une légitimité culturelle. Disponibles auprès du public grâce aux nouvelles technologies, elles sont l'objet de nouvelles pratiques spectatorielles.

Objectifs

  • Comprendre le fonction­nement de l'industrie télévisuelle : organisation, système, stratégies.
  • Réfléchir à ses propres pratiques de réception de contenus médiatiques.
  • Développer son esprit critique.
  • Réfléchir aux liens entre la fiction et les questions de société selon les contextes culturels.

Ressources

  • Les professeurs pourront consulter les travaux de Mélanie Bourdaa, Clément Combes, Vincent Colonna, Pierre Langlais, Divina Frau-Meigs, François Jost, Jean-Pierre Esquenazi...

Un genre ancien mais en pleine évolution

Dès les années soixante, des séries télévisées fidélisaient les spectateurs mais elles étaient mé­prisées et considérées comme un genre mineur. À partir des années 90 et la généralisation des chaînes du câble et de l'internet, les séries améri­caines bénéficient de moyens considérables : gros budgets, équipes de scénaristes, participation de réalisateurs issus des studios hollywoodiens. Ces moyens et ressources leur permettent de mettre en scène des personnages complexes dans des formes narratives originales qui fidélisent des générations de téléspectatrices et téléspecta­teurs produisant un effet de cohorte. Les séries récentes abordent toutes sortes d'univers et de genres (notamment les teen dramas, dont les personnages principaux sont des adolescents au lycée) avec des histoires singulières, et des per­sonnages développés et complexes (notamment sur les chaînes câblées), signe d'une évolution des valeurs de la soriété. Elles sont devenues un genre télévisuel dominant de notre époque et constituent des référents culturels, sociaux, générationnels.

Déroulement

1. Enquête sur le quotidien du spectateur

Pour commencer, demander aux élèves d'effectuer une enquête sur leurs pratiques, celles de leurs grands-parents, parents concernant les séries télé : de quelles séries en particulier étiez/êtes- vous fan ? Quels étaient/sont vos héros préférés ? Pourquoi ? Comment vous procuriez/procurez-vous les séries ? Quand la série s'arrêtait/s'arrête ou que la saison était/est terminée, que ressentiez/ ressentez-vous ? Partagiez/partagez-vous vos pas­sions ? Échangez-vous avec d'autres fans sur des forums ? Participez-vous à des « fan-fictions » ? S'appuyer sur les résultats de l'enquête pour mettre en lumière les évolutions culturelles, technologiques et médiatiques.

2. Une révolution du système médiatique et des pratiques spectatorielles

Faire constater aux élèves (possibilité de recherches en groupes) :

  • la construction de scénarios avec des mises en suspens de la narration (cliffhangers) en cours et en fin d'épisodes (particulièrement dans les séries diffusées sur les networks américains tributaires de la publicité avec trois coupes par heure) ;
  • la disponibilité des séries accrue, planétaire et sans contraintes d'horaires de diffusion pour les spectateurs (DVD, replay, VOD, streaming et télé­chargement, publication immédiate de l'intégra­lité d'une série comme l'a fait Netflix pour House of cards, partage des fichiers, Youtube) ;
  • le grand nombre de médias spécialisés sur les séries télé : magazines papier, chaînes de télé­vision, espaces dédiés aux séries sur le site de revues de cinéma ou de télévision, blogs, etc. ;
  • la « peopolisation » des acteurs par la presse spécialisée qui valorise les séries par leur inter­médiaire ;
  • le développement du transmédia, c'est-à-dire l'ajout de narration sur une multiplication de sup­ports : jeux interactifs (à réalité alternée), vidéos exclusives, webséries, pages Facebook des person­nages, romans, des livres audio, magazines, mer­chandising en masse, qui proposent des contenus toujours plus riches à l'utilisateur ;
  • la pratique consistant à visionner des heures durant une saison entière, seul ou en groupe, et extensions possibles dans la vie sociale en ligne et hors ligne ;
  • le développement de pratiques communautaires des spectateurs : échange de fichiers, sous-titrage des épisodes dans différentes langues, échange de messages et de réactions sur Facebook ou Twitter (en direct), discussion avec les auteurs. Tout cela renforce un sentiment d'appartenance et donne l'illusion d'un visionnage en commun ;
  • l'univers de fan-fictions : commentaires, anno­tations et traductions de séries cultes, écriture de scénarios, de fictions liées aux personnages et aux situations repérées.

Le conseil du Clemi

Étudier plus spécifique­ment les séries télévisées françaises qui s'exportent comme Engrenagesou travailler sur la série préférée des élèves en analysant son générique, son pilote, l'univers de référence.

Comparer les séries de différents pays et relever les éléments singuliers dans le but de mettre en œuvre la compétence interculturelle des élèves (connaître les autres, coutumes et traditions, diversité des formes narratives, registres de langues.).