CLEMI

Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information

Retrouvez nous sur :

À la rencontre des Promeneurs du Net

80 % des jeunes âgés entre 11 et 17 ans sont présents sur le Net une fois par jour, et plus de 48 % d’entre eux se connectent plusieurs fois par jour aux réseaux sociaux*. Où peuvent-ils trouver des interlocuteurs pour les accompagner sur Internet, répondre à leurs sollicitations, leur inculquer les bonnes pratiques et les sensibiliser aux risques ?

Par Daniel Lenoir, directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf)

Parler le même langage que les jeunes et les accompagner

Une action éducative sur la Toile s’avère nécessaire… C’est la mission des « Promeneurs du Net ». Qu’il soit animateur, éducateur, professionnel exerçant en centre social, en foyer de jeunes travailleurs ou en maison des jeunes, le Promeneur écoute, informe, accompagne, conseille et prévient. Et pour mieux accomplir sa mission, il entre en contact et crée des liens avec les jeunes en devenant « ami » avec eux sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.).

« Avec le numérique, c’est toute une culture qui s’exprime. La moindre des choses est de parler le même langage que les jeunes. 
C’est une façon d’emprunter la rue numérique, être sur un mode positif de valorisation des projets et des actions des jeunes. » 

Béatrice Martellière, directrice de la Caf du Morbihan.

Le but du Promeneur n’est jamais la surveillance, mais bien l’accompagnement des jeunes et l’aide à la recherche de réponses à leurs différentes interrogations (loisirs, emploi, formation, sexualité, relations familiales, etc.). De la simple information à donner au projet complet à soutenir, de la prise en charge de difficultés à la détection d’une situation préoccupante, le Promeneur du Net est un professionnel présent sur le territoire digital très vaste et souvent peu encadré de la « rue numérique ». En dialoguant avec les jeunes, il renforce le lien social avec eux et contribue à la construction de leur esprit critique face à l’information et à l’image. 

Créer des liens entre vies numériques et vies réelles

« Être Promeneur du Net m’a permis de garder un lien constant avec les jeunes qui ont passé l’âge de venir au centre social. On continue de communiquer avec eux sur Facebook et de vérifier que tout va bien. Mais dans notre centre social, il y a un travail privilégié avec la famille, un travail de parentalité. Nous créons un lien entre les parents, les enfants et nous. Et parfois ce lien va aider la famille à mieux communiquer aussi. » 

Émilie Bouquin-Bracq, animatrice socioculturelle au sein d’un centre social situé à Bourges.

L’objectif est de répondre, dans un premier temps, aux différents questionnements des jeunes et, dans un second temps, de leur proposer une rencontre dans la vie réelle s’ils le souhaitent ou une participation à des projets développés sur le territoire. La création de liens entre les vies « numérique et réelle » est un aspect important de la démarche.

Une démarche venue de Suède

« Nätvandra » (nom du concept à l’initiative des « Promeneurs du Net ») a vu le jour en Suède en 2007 au sein du centre de jeunesse Fryshuset, situé dans le quartier éponyme de Stockholm. Près de 10 000 jeunes suédois ont été concernés par cette action depuis sa mise en place. 

Cette démarche a été expérimentée en France dès 2012, à l’initiative de la Caf de la Manche et du conseil départemental. En 2014, la Caf du Cher s’est engagée dans la dynamique, en lien avec la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations et le conseil départemental. La Caf du Morbihan a expérimenté la démarche à son tour en 2015, puis celle de l’Ardèche en 2016.

Actuellement, 91 structures et près de 165 Promeneurs du Net sont mobilisés dans ces 4 départements.

« Une partie de mon travail consiste à offrir aux jeunes une présence sur Internet où les adultes bienveillants et clairement identifiés manquent parfois. Je suis là, en cas de besoin, à portée de clavier, au coin de la rue numérique, à leur disposition. Je me présente à visage découvert et si l’un d’entre eux veut me rencontrer « pour de vrai », c’est tout à fait possible. J’ai un profil Facebook professionnel, réseau incontournable, auquel s’ajoutent d’autres moyens de contact : Skype, mail, téléphone. » 

Yann Le Gall, Promeneur du Net dans la Manche.

« Promeneurs du Net » permet d’envisager de nouvelles modalités de contact et d’accompagnement des jeunes, adaptées à leurs goûts et usages actuels. Il permet aux professionnels de la jeunesse d’intervenir « dans la rue numérique » pour y assurer une présence éducative auprès des jeunes, comme ils le font déjà dans la vie « réelle ». Plus qu’un dispositif, « Promeneurs du Net » est avant tout une posture professionnelle.

Compte tenu de l’intérêt éducatif des « Promeneurs du Net », la Cnaf a décidé de soutenir son déploiement à l’échelle nationale en 2016, en partenariat avec le ministère de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA). En 2017, les « Promeneurs du Net » devraient être développés dans près de 70 nouveaux départements, à l’initiative des Caf et de leurs partenaires.

Pour en savoir plus

Pour plus d’informations sur cette démarche et pour voir si un Promeneur du Net intervient actuellement près de chez vous, n’hésitez pas à consulter le site internet : promeneursdunet.fr.