CLEMI

Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information

Retrouvez nous sur :

Publicité cachée : le test sponsorisé des Inrocks

Les tests de jeux vidéo sont des articles à fort potentiel d’audience. Lorsque ces tests sont rédigés par des journalistes en toute indépendance, ils relèvent du champ de l’information. Mais quand l’éditeur du jeu paye un journaliste ou un média pour rédiger ces tests, est-ce un article de presse ou une publicité ? Comment faire la différence entre du contenu journalistique et une publicité cachée ? Exemple avec le test sponsorisé des Inrocks, repéré par le site Arrêt sur images.

Deux tests

Le 29 novembre 2015, Les Inrocks ont publié sur leur site un test du nouveau jeu Tomb Raider.

Le lendemain, un autre test, sur le jeu Fallout 4, est publié sur le site.

Deux signatures différentes

Quand on observe la mise en forme (titre, images, chapeau), on ne perçoit aucune différence. Quand on observe les signatures, en bas de l’article, on peut juste remarquer que le test de Tomb Raider a été rédigé par un journaliste qui se prénomme Erwan Higuinen, alors que le test de Fallout 4 est simplement signé « Service Rock ».

Un article ou un contenu partenaire ?

Seules les deux URLs de ces articles permettent de faire la différence : 

www.lesinrocks.com/2015/11/29/medias/jeux-video/rise-of-the-tomb-raider-11790209

www.lesinrocks.com/2015/11/30/contenupartenaire/fallout-4-test-immense-excitantlibre-11789448

Dans un cas, on constate que l’article a été publié dans la catégorie « jeux vidéo ». Dans l’autre cas, l’article apparaît dans un espace intitulé « contenu partenaire ».

Derrière le terme de « partenariat » se cache en réalité de la publicité cachée : c’est l’éditeur de jeu, Bethesda Softworks, qui a financé le test des Inrocks, lequel est évidemment très positif (« univers passionnant », une « atmosphère géniale, incroyable », une «expérience morale profonde », une « oeuvre esthétique totale, incroyablement aboutie »).

Les Inrocks ont modifié le test

C’est sur Twitter qu’un journaliste des Inrocks s’est plaint de ce mélange des genres, alertant ainsi les journalistes d’Arretsurimages.net. À la suite de l’enquête du site spécialisé dans la critique des médias, Les Inrocks ont modifié l’article en ajoutant un logo « contenu partenaire » et la mention « en partenariat avec Bethesda » dans le chapô du test.

Sébastien Rochat, responsable du pôle Studio du CLEMI (ancien journaliste pour le site Arrêt sur images)

 

Suggestions pour la classe

  • Faire naviguer les élèves dans la rubrique « jeux vidéo » du site des Inrocks. 
  • Prendre deux ou trois exemples de tests rédigés sous forme d’articles, et de tests sponsorisés (marqués désormais du logo «contenu partenaire ») et demander aux élèves de repérer graphiquement et dans le corps du texte ce qui les distingue.