CLEMI

Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information

Retrouvez nous sur :

Fiche pédagogique

Déroulé de séance pour série Déclic’ Critique : vidéos sur Zidane / comprendre comment on peut orienter un document audiovisuel 

Objectifs de la séance : 

Apprendre à distinguer subjectivité et objectivité (ou neutralité de point de vue) dans l'étude d'un objet médiatique.
Comprendre comment on peut orienter un document audiovisuel.


Notions abordées :

Source, type et structure du document, discours et angle journalistique.

Liens avec les programmes :

Une séance en lien avec un des trois objectifs essentiels de l'Éducation aux Médias et à l'Information : une connaissance critique de l'environnement informationnel et documentaire du XXIe siècle.

Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture

  • Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer
  • Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre. En particulier «Médias, démarches de recherche et de traitement de l'information» où il est attendu que l'élève comprenne les modes de production et le rôle de l'image.

Histoire-géographie :

Temps dédié «à l'étude de sources, à l'analyse approfondie et critique de documents variés (cartes, textes, iconographie, vidéos...)».

Une des finalités de l'enseignement de l'histoire au lycée est le «développement d'une réflexion sur les sources : l'élève apprend comment la connaissance du passé est construite à partir de traces, d'archives et de témoignages, et affine ainsi son esprit critique.»
Dans les cinq thèmes du nouvel enseignement de spécialité -cf. Réforme du lycée, 2018) «Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques», nous trouvons «S'informer : un regard critique sur les sources et modes de communication.»

Parmi les capacités attendues en Enseignement Moral et Civique au lycée :

Savoir exercer son jugement et l'inscrire dans une démarche de vérité ; être capable de mettre à distance ses propres opinions et représentations, comprendre le sens de la complexité des choses, être capable de considérer les autres dans leur complexité et leur différence.
Identifier différents types de documents (récits de vie, textes littéraires, œuvres d'art, documents juridiques, textes administratifs etc...), les contextualiser, en saisir les statuts, repérer et apprécier les intentions de l'auteur.

Français :

Travail sur le lexique ; Savoir reconnaître et utiliser les termes évaluatifs

En 2nde : Dans le cadre de l'objet d'étude «La littérature d'idées et la presse du XIXe siècle au XXIe siècle» : analyse de documents et incitation à «établir des liens avec les programmes d'enseignement moral et civique et avec l'éducation aux médias et à l'information, et mener un travail interdisciplinaire, avec les professeurs documentalistes notamment».

 

Pré-requis :

Savoir distinguer documentaire / fiction, être capable de déterminer la nature d'un document et de donner des éléments sur sa source.

Cette séance peut s'intégrer dans une séquence plus large, sur le traitement de l'information (notion d'angle journalistique, de point de vue, avec une comparaison de unes, ou d'articles sur le même sujet) ou sur la fiabilité des sources (évaluation de la fiabilité de pages web par exemple permettant de mettre en place une grille de questionnements concernant la source : date de publication ou de mise à jour, zone géographique concernée, auteur, qualifications, objectifs...).

Réinvestissement du questionnement avec ces deux vidéos, visionnées une première fois : de quels documents s'agit-il ? De quand datent-ils ? Qui les a réalisés ? Avec quelle intention ? (cf fiche de travail proposée)

Rapide restitution à l'oral, ce qui permet de vérifier que tout le monde connaît Zidane, sa participation à la Coupe du Monde de 1998, ce qui s'est passé lors de la Coupe du Monde de 2006, et de recueillir les premières impressions des élèves.

Premières conclusions :

Nature des vidéos : documentaire.  Deux reportages qui comprennent des images d'archives, des extraits de JT, des interviews et qui dressent au final un portrait du joueur, 10 ans après la Coupe du Monde de 2006.

Date : distinguer date de réalisation et date des événements et par la même occasion actualité chaude et travail d'enquête au long court des journalistes (terme utilisé dans la 2ème vidéo). Traitement de l'information différent. Possibilité d’analyse de ce qui s'est passé les années suivantes, avec distanciation.

Ces documentaires sont le fruit du travail de professionnels de l'information, pour un même média : la télévision. Il ne s’agit pas de n'importe quelle vidéo, diffusée sur n’importe quel média. Sur internet, et notamment sur les réseaux sociaux,  n'importe qui peut publier du contenu audiovisuel. Les chaînes de télévision ont  un public cible privilégié ainsi qu'une ligne éditoriale particulière et sont soumises à ces contraintes (cf. Conseil supérieur de l’audiovisuel) .

Ici un même sujet apparemment mais avec des visions différentes : la figure du héros national devenu icône d'un côté; un personnage sombre et mystérieux de l'autre, avec l’annonce de révélations. Introduction de la notion d'angle dans le traitement de l’information.

Comment se traduit l'angle, le point de vue des journalistes ? Même quand la source est un média «traditionnel», à quoi faut-il prêter attention ?

Deux autres visionnages pour lister ce qui participe au ressenti (positif dans un cas, négatif dans l'autre) des élèves. Un premier sans le son pour se concentrer uniquement sur les images choisies, le deuxième sans l'image pour mieux réaliser l'ambiance sonore de chacun des documents.
On s'interrogera ainsi sur (cf tableau proposé pour guider la prise de notes des élèves) :

 

  • Le contenu : la nature des images sélectionnées, ce qu'elles montrent, les éventuels symboles, connotations…
  • Le langage : le vocabulaire utilisé par les personnes interrogées. Vocabulaire mélioratif ? Péjoratif ? Champs lexicaux ?
  • Les procédés techniques : les commentaires, la voix off, les sons, la musique choisis qui participent à l'impression générale

 

Mise en commun.

Cf fiche de correction détaillée proposée.

  1. Faire la différence entre les témoignages récents et les extraits de documents ou déclarations d'époque (images d'archives). Rappeler que la sélection des personnes interviewées est  aussi le fruit d'un choix, tout comme l'extrait de leur contribution. Ils peuvent parfois ne «témoigner» que de leurs propres opinions. Distinguer faits et opinions personnelles.
  2. Distinction réaffirmée entre la fiction et le documentaire. Mais un documentaire est aussi une narration donc le fruit de choix. Le montage est une écriture. C'est une étape éditoriale. Mais la sélection des images doit rester fidèle aux faits qui se sont produits et à la pensée des interviewés. Introduire le concept de déontologie selon le niveau des élèves.
  3. Savoir s’informer implique de croiser ses sources, même quand  il s’agit de sources journalistiques, et d'autant plus à cause de possibles bulles de filtre (générées par les algorithmes de certains moteurs de recherche, par exemple).
  4. Dénoter / connoter. Prendre conscience de l'importance du son, de la musique, de l'ambiance créée... cf vidéos conspirationnistes . Si ce type de prolongement est envisagé, voir  la vidéo réalisée par des élèves de 2nde du lycée Madeleine Vionnet sur «La véritable identité des chats»

 

Basin-Ecalle Patricia, professeure documentaliste à Nice